Qui sommes-nous ?

La fédération FDN regroupe des Fournisseurs d'Accès à Internet associatifs se reconnaissant dans des valeurs communes : bénévolat, solidarité, fonctionnement démocratique et à but non lucratif ; défense et promotion de la neutralité du Net.

À ce titre, la fédération FDN se donne comme mission de porter la voix de ses membres dans les débats concernant la liberté d'expression et la neutralité du Net.

Elle fournit à ses membres les outils pour se développer et répondre aux problématiques qui concernent l'activité de fournisseur d'accès à Internet.

Nouveau membre, SDN !

Tags: 

C'est au tour de Sallanches Data Network de rejoindre la Fédération FDN. Comme son nom l'indique, SDN est un fournisseur d'accès internet associatif situé à Sallanches, en Haute-Savoie. Leurs principales actions se portent notamment sur l'essor de la fibre optique et la promotion des réseaux wifi en zone blanche.

Pour en savoir plus, n'hésitez pas à visiter le site web de SDN.

Nouveaux membres : FaiMaison, Illyse et Rézine !

Ce sont 3 nouveaux FAI associatifs qui viennent de rejoindre la Fédération FDN :

  • FaiMaison, fournisseur d'accès internet associatif basé à Nantes.
  • Illyse, fournisseur d'accès internet associatif basé à Lyon.
  • Rézine, fournisseur d'accès internet associatif basé à Grenoble.

Le nouveau site web est là !

Vous l'avez certainement remarqué, nous avons décidé de nous équiper d'un nouveau site web.

Avec ce site, nous avons essayé de proposer une vitrine sensiblement plus ergonomique et « grand public » que ce que nous avions jusqu'ici. Néanmoins, le wiki reste bien sûr accessible à tous et continuera d'être l'outil privilégié pour tous nos travaux de recherche et de documentation. Si vous voulez passer outre la vitrine et véritablement rentrer dans l'atelier pour voir tout ce sur quoi nous travaillons, allez donc y faire un tour ! ;-)

Première assemblée générale de la fédération

Tags: 

La première AG de la Fédération FDN se tiendra à Strasbourg, à l'occasion des Rencontres Mondiales du Logiciel Libre (RMLL).

Rendez-vous mardi 12 juillet 2011, le matin, à partir de 9h, dans l'amphi 2 du patio.

Plan des sites RMLL dans Strasbourg (au milieu, zoomer sur esplanade)

Les pas-encore-membres sont bien évidemment les bienvenus aussi :)

Pages

Revue de presse

[NextInpact] Open source, libre et communs : contribuer ne nécessite pas de développer

Capture d'écran de l'article de Nextinpact

Si l'open source et le logiciel libre gagnent du terrain dans notre quotidien, nous ne sommes en général que des bénéficiaires de ces communs. Habitués à une position de consommateur dans un écosystème numérique ouvert, pourtant pensé avec une certaine symétrie. Participer est donc possible, même si vous n'êtes pas développeur. [...]

Repéré sur les sites et blogs des membres de la fédé

Arpentage du rapport de Mounir Mahjoubi sur le tracage des données mobiles dans le cadre de la lutte contre le coronavirus

Jeudi 9 avril 2020, nous avons organisé l'arpentage du rapport de Mounir Mahjoubi, intitulé Traçage des données mobiles dans la lutte contre le Covid-19 et publié le 6 avril 2020. Cette note parlementaire a été transmise le 6 avril 2020 aux député·e·s. Nous avions envie de vous partager ce qui s'est passé pendant ces deux heures et ce que nous en avons retenu, car cela nous paraît indispensable.

Dérives sécuritaires et surveillance, jusqu'où irons nous ?

Le 10 mars à Strasbourg se tiendra le procès de Jules, militant strasbourgeois. Il risque 1 an de prison et 15 000€ d'amende pour avoir refusé de donner son ADN et ses empreintes lors d'une garde à vue dont il est ressorti libre. Les associations Alsace Réseau Neutre et Hackstub, espaces de critique et de construction du numérique, soutiennent Jules dans son choix du refus et demandent l'arrêt de la surenchère sécuritaire, particulièrement forte avec le développement des nouveaux outils numériques.

Que fait la Police ? Elle se renseigne…

Les FAI membres de la FFDN ont reçu une sollicitation amicale de la Direction Centrale de la Police Judiciaire visant à favoriser une collaboration. En gros, l’idée est de faciliter le travail de la police en identifiant une personne à contacter pour obtenir des renseignements et en recensant les catégories de données disponibles pour chaque utilisateur.