Fédération FDN

FFDN - FAI associatifs

Outils pour utilisateurs

Outils du site


documentation:telephonie

Parcours Administratif

  • Enregistrement ARCEP: quelles cases cocher?
  • Obtenir un bloc de numéro: comment faire la demande, bloc affecté vs bloc de routage
  • Portabilité
  • Urgences
    • Armé de votre récépissé ARCEP, contactez la (les) préfecture(s) où sont situés vos abonnés afin d'obtenir le tableau de correspondance entre les numéros d'urgence et les numéros fixes qui y correspondent
    • Dans votre SI, enregistrez au minimum le code INSEE de la commune de l'abonné (les appels d'urgence sont routés sur Code INSEE + Numéro d'urgence appelé)
  • Interconnexion France Telecom :
  • Annuaires
    • Parution à l'annuaire
    • Diffusion de l'annuaire: pour que vos abonnés reçoivent l'annuaire papier
    • Format d'échange avec les éditeurs d'annuaires + facturation décision ARCEP
  • Services à fournir obligatoirement
    • CLIR et CLIP débrayables, rejet des appels anonymes, protection contre les renvois abusifs/erronés, …

Démarches ARCEP

Pour proposer un service de téléphonie, il faut avoir déclaré cette activité à l'ARCEP (cocher la case “Service téléphonique au public” sur le formulaire de déclaration (.doc)). Faire une déclaration modificative si vous n'aviez pas coché la case dans la déclaration d'origine.

Dans un deuxième temps, il faut demander l'attribution de ressources en numérotation (.zip).

Les numéros sont attribués par blocs de 10 000.

Pour les numéros fixes géographiques (01 à 05), le bloc est lié à une zone géographique appelée ZNE (zone de numérotation élémentaire). Les utilisateurs auxquels les numéros seront affectés doivent être implantés dans cette zone.

Pour les numéros fixes non-géographiques (09), le bloc est lié au territoire concerné (métropole, Réunion/Mayotte, Martinique, Guadeloupe/Saint-Martin/Saint-Barth ou Guyane). Les utilisateurs auxquels les numéros seront affectés doivent être implantés dans le territoire en question.

Pour la mise en oeuvre de la portabilité, un préfixe est nécessaire pour identifier votre commutateur. Ce préfixe à 5 chiffres (Z0BPQ pour les numéros géographiques ou 900PQ pour les numéros non géographiques) doit également être demandé à l'ARCEP (simple case à cocher dans le formulaire de demande de votre bloc).

Enfin, une fois la convention d'interconnexion SS7 signée avec un opérateur, il faut demander à l'ARCEP l'attribution d'un CPSN (code point sémaphore national) pour votre commutateur. C'est un peu l'équivalent de l'adresse IP de votre commutateur sur le réseau SS7.

Redevances

L'attribution de numéros est soumis à redevances. 200 € par année pour un bloc de 10 000 numéro, 200 € pour le préfixe de portabilité. Le CPSN n'est pas soumis à redevance.

Déclarations

Chaque année, il faut transmettre à l'ARCEP un état du nombre de numéros effectivement affectés aux utilisateurs.

Interconnexion

Il faut distinguer deux cas :

  • les appels entrants provenant d'autres opérateurs
  • les appels sortants de vos utilisateurs vers d'autres réseaux

Ces deux flux sont totalement indépendants.

Appels sortants

Le choix ne manque pas. Il existe de multiples grossistes SIP qui fournissent leurs services via internet. Vérifiez bien qu'ils offrent la transmission du CLI (numéro appelant). Coûts fixes nuls ou quasi-nuls.

Selon votre volume d'appels locaux, il peut être plus rentable de s'interconnecter à France Telecom. (coût liaison de raccordement selon distance du CAA ou colocalisation + terminaison d'appel)

Appels entrants

Pour que votre bloc de numéros soit joignable, il faut que les opérateurs acheminent d'une manière ou d'une autre les appels vers votre réseau.

Plusieurs approches possibles :

  • confier à un opérateur déjà interconnecté à France Télécom la “collecte” de votre bloc de numéros qui vous transmettra les appels reçus en SIP et s'occupera de la gestion de la portabilité, des parutions annuaires, …
  • monter une interconnexion directement avec France Télécom
    • en SS7
    • en SIP
    • en SIP-I

Technique

  • Docs Sangoma SPIROU – les informations dans ces docs sont peut-être dans les spec SPIROU et les docs d'interco FT. Mais peut-être pas.
      • Apparemment leur stack a du mal à passer la certification pour les appels redirigés, ils sont obligés de faire suivre les IAMs tels-quels. (Transparent-IAM)
      • Ils se contentent d'une réponse automatique pour ITX/TXA.
      • Link type ETSI
      • Switch Type ETSI v3
      • SLC numbering starts at 1, not 0 (i.e. SLC 1 & 2, not SLC 0 & 1)
      • All signaling links active in a linkset
      • CPG-on-Progress disabled
      • CPG-on-Progress-Media disabled
      • isup.t6 timer = 60s
      • isup.t9 timer = 120s
      • ringback=%(1500,3500,400) (dans FreeSwitch)
      • ss7_rel_loc=4
      • iam_fwd_ind_isdn_access_ind=0
      • bearer_capability=3
      • OCN is required on redirected IAM; OCN, OCN-NADI, OCN-Plan, OCN-Presentation
      • backward call indicator’s isdn user part indicator (bi-iup) = 0
    • Conversions numéros national ↔ international
    • Call flow entrant conforme aux tests SPIROU
    • TODO : Gestion du CLIR (sortant : préfixe *31#, entrant : paramètres du SIP INVITE)
  • Config Yate SS7 (ysigchan.conf)
  • Bugs Yate à étudier
    • [appels sortants] Yate envoie systématiquement USI dans les paramètres de l'IAM (requis seulement pour les appelants ISDN dans la variante ITU) post sur la ML

Version de Yate patchée:

git clone git://github.com/shimaore/yate.git
cd yate
git checkout master+shimaore
./autogen.sh
./configure
make
./run # Utilise la configuration dans ./conf.d/*.conf

Contacts

Gens prềts à aider les asso membres FFDN à avancer sur ces questions.

  • Stéphane Alnet, stephane@shimaore.net, shimaore sur IRC.
documentation/telephonie.txt · Dernière modification: 2013/11/10 12:46 par shimaore