[[documentation:differentes_approches_collecte_adsl]]

Les différentes approches de la collecte ADSL

Attention : Cette page se veut simple et non-exhaustive. Son but principal est de répondre à la question “Pourquoi un FAI de FFDN ne prend pas en charge l'abonné de son routeur jusqu'à son réseau ?”.

Quel est le but du jeu quand on est FAI ? Amener un abonné à votre service jusqu'à Internet. Plus précisément, jusqu'à votre réseau, qui, comme d'autres, compose Internet. Ce qui n'est pas forcement clair, c'est qu'il y a plusieurs niveaux. Du plus indépendant au plus dépendant. On ne parle ici que d'ADSL et donc de collecte ADSL. La fibre semble ouvrir de nouvelles opportunités.

Vous êtes financé par une jeune et riche Nigérienne qui vient d'hériter de ses parents ( :D ) ?

Alors vous installez des DSLAM dans les NRA dans lesquels arrivent les lignes des abonnés qui vous intéressent. Ensuite vous avez votre propre BAS (= un bête concentrateur) raccordé à votre DSLAM, votre propre lien en fibre optique jusqu'à un datacenter dans lequel vous installez votre cœur de réseau (le routeur qui parle BGP, entre autres) et depuis lequel vous donnez accès au net grâce à des peering et des transitaires.

L'indépendance est totale (sauf vis-à-vis du(des) prestataires qui vous fournissent des chemins vers le reste d'Internet). Cette solution est fortement onéreuse : coût du DSLAM et du BAS, location des lignes de vos abonnés à FT, “loyer” pour installer votre DSLAM et votre BAS, …

Faire appel à un opérateur de collecte qui vous livrera, en L2TP, vos abonnés dans un datacenter. Reste à trouver celui qui fait ça à un niveau local sans passer par Paris. Il y a eu coût à prévoir qui n'est pas à la portée du premier FAI local en construction venu.

Être en marque blanche FDN. Cela est déjà expliqué ailleurs sur ce wiki :) . Cela revient à de la collecte Parisienne à prix réduit.

  • documentation/differentes_approches_collecte_adsl.txt
  • Dernière modification: 2012/09/17 08:15
  • (modification externe)