Revue de presse

[Numerama] Free doit-il être puni pénalement pour l'extrême lenteur de YouTube ?

« La question fondamentale ça n'est pas le tort économique que Free fait à YouTube, c'est le tort que Free fait à ses clients » en violant leur liberté fondamentale d'accéder à une information. A l'occasion d'un débat sur la neutralité du net organisé par le Conseil National du Numérique, le porte-parole de FDN Benjamin Bayart a plaidé avec force pour l'instauration d'une pénalisation des atteintes à la liberté d'expression et de communication par les acteurs privés sur Internet.

[LaDepeche] Saint-Gaudens. Les petits opérateurs deviennent des grands

« Tetraneutral confirme son implication et son engagement commingeois au service du haut débit et d'Internet pour tous. (…) Cyril Gousse, le concepteur du projet explique qu'avec la mise en place de la fibre optique à la place du traditionnel réseau «cuivre» qui sera effective au 1er février, la liaison Toulouse/Saint-Gaudens ne sera que plus rapide et plus efficace. »

[Rue89 Strasbourg] Vers un fournisseur d’accès à l’Internet alsacien et associatif

Tags: 
Copie d'écran de l'article sur le site de Rue89 Strasbourg

L’association Alsace réseau neutre (ARN), créée il y a deux mois, a l’ambition de créer un FAI alsacien qui assurerait la neutralité du net et l’auto-hébergement.
Si ARN ne compte pas concurrencer Orange ou Bouygues Télécom, l’association est persuadée qu’il faut multiplier les FAI locaux :

[20 minutes] Télécoms: Un FAI associatif au chevet des zones blanches

C'est un câble noir qui court le long d'un mur couvert de graffiti, passe sous les grillages et les herbes folles pour rejoindre, à 300 mètres, un centre de traitement de données, porte d'entrée vers Internet.
À l'autre bout de ce câble de fibre optique, dans un entrepôt toulousain devenu résidence d'artistes, quelques passionnés ont branché des ordinateurs et des antennes pour créer Tetaneutral.net, un fournisseur d'accès à internet (FAI) associatif.

[OWNI] Les vieux cons et les jeunes cons

Tags: 

Quatrième et dernière journée de Pas sage en Seine, le festival des hackers organisé à la Cantine à Paris. Une journée marquée par la conférence de Laurent Chemla qui a éclairé de son expérience de "dinosaure" du Net français l'évolution du réseau. Avec ce triste constat : rien n'a changé. Heureusement, les jeunes cons reprennent le flambeau.

Pages